Interview #2 de Yann Arthus-Bertrand, reporter/écologiste français

Suite à ma première interview téléphonique avec Yann Arthus-Bertrand , j’ai eu la chance de pouvoir le rappeler car il me manquait des éléments de compréhension… voici un petit résumé !

Voir la vidéo liée Follow Your Earth

Yann Arthus-Bertrand interview du 22/05/2017

A : En Amérique latine, la terre est appelée pachamama (mère nature) et sa protection relève presque d’une évidence, comme la protection d’une mère ou d’une sœur. Cette responsabilité fait partie de nous et va bien plus loin que de simples actions légalistes comme trier ses déchets. Au final votre nouveau film Woman et la protection de l’environnement serait lié ?

YAB : oui, je pense que d’aimer plus les gens c’est exactement pareil que d’aimer la nature. Dans un monde difficile vers lequel on va, on va avoir du bon sens des femmes et du courage des femmes. Je pense qu’on aura besoin de ces valeurs que les femmes ont développées : mère de famille, protectrice etc.

A : David Sobel l’auteur d’Ecophobia a dit « Ce qui est important, c’est que les enfants aient la possibilité de se lier avec le monde naturel, d’apprendre à l’aimer, avant d’être invités à guérir ses blessures », vous parlez également beaucoup d’amour comme lors de la dernière conversation que nous avons eu, comment voyez-vous dorénavant votre travail : une incitation au partage, au beau et à l’amour ?

YAB : De plus en plus la société civile se rend compte que les politiques ne sont qu’une petite partie de la solution. Qu’est-ce que je fais-moi ? Il faut de l’engagement et une grosse prise de conscience. On a aussi besoin de leaders plus courageux qui prennent des décisions difficiles : c’est ce dont on a besoin
Vous mangez de la viande ? Vous participez à la déforestation, c’est difficile à comprendre et à admettre mais c’est vrai.

A : j’ai l’impression que ces vues aériennes sont des extraordinaires plateformes pour comprendre le Global, qu’en pensez-vous ?

YAB : Ce que je vois le plus de la vue du ciel c’est la pauvreté, les inégalités des richesses, les énormes écarts anormaux etc. et surtout avec internet on sait tout vite, les aides etc. et c’est pour ça qu’ils sont au courant. C’est quelque chose que je ressens très profondément, bien plus que les catastrophes écologiques.

Dans mon travail j’ai bien compris qu’on n’arrivera pas à changer de système de consommation, dans une civilisation basée sur les échanges. Je ne pense pas qu’on n’arrivera pas à changer le système car c’est la croissance qui paie nos hôpitaux, nos routes etc, trouver un autre système c’est compliqué… on continue à préserver les emplois, la croissance etc. je ne sais pas comment on va s’en sortir… et sincèrement j’ai pas la solution c’est très compliqué. Du coup moi je travaille sur le vivre ensemble, l’échange, la réflexion sur les autres…

Human, un film de Yann Arthus-Bertrand

Human, le dernier film de Yann Arthus-Bertrand, même si il ne parle pas explicitement d’écologie en parle implicitement, car on a tous besoin des uns, des autres.

Et être dans l’action permet d’accepter ce qui est en train d’arriver et de se responsabiliser.

Merci Yann !

Antoine

Si vous souhaitez en savoir plus : le site de Yann Arthus-Bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *