Voyage de matelot : en bateau stop (4 épisodes)

En bateau stop de La Rochelle jusqu’à Chypre

J’ai toujours rêvé de larguer les amarres et apprendre à naviguer à la voile. Le bateau-stop est l’occasion de combiner les deux !

La préparation

Recherche d’un bateau pour partir !

La voile est un milieu un peu spécial. Ça coûte cher, les cours aussi et mon budget lui, n’est pas très élevé !

Mais comme les rêves sont faits pour être réalisés, j’ai cherché des offres d’embarcation sur « Bourse aux équipiers » ou « Hisse et Oh« . Je n’ai pas eu de retour positif pendant longtemps, car on demande souvent de l’expérience.

Rafik le capitaine

Mais un beau jour, après avoir envoyé énormément de messages à des skippers et des marins pour pouvoir embarquer et vivre mon voyage de matelot, je reçois un mail d’un certain Rafik qui me dit de l’appeler : il a une place pour un convoyage de la Rochelle à Chypre. Un mois de navigation en prévision, on commence fort !

Journal de bord

Voici le journal de bord de mon voyage en bateau stop , qui relate mon apprentissage et mes expériences sous forme de 4 mini épisodes.

4 minis-films tournés et montés directement à bord à l’aide de mon iPhone

Comme vous le savez, j’adore filmer et faire des reportages ! Par souci pratique, j’ai tout filmé et monté à l’iPhone lors de ce périple. Pour visualiser les vidéos en HD, n’hésitez pas à changer la qualité dans le lecteur.

Si vous voulez apprendre vous aussi (ou vous perfectionner) à mettre en scène vos aventures sans vous encombrer, n’hésitez pas à suivre la formation en ligne que j’ai réalisée sur la question !

Larguez les amarres !

1. Bateau - STOP : j’embarque en tant qu’équipier sur un convoyage de La Rochelle à Chypre
2. Première escale après 9 jours de navigation en Bateau Stop
3. Bourse aux équipiers : on pêche entre les Baléares et la Grèce
4. Mouillage en Grèce avant de repartir jusqu'à Chypre

Ce que j’ai appris

Le bateau invite à l’humilité, on est au milieu de l’océan. Il invite aussi à la réflexion, on se retrouve seul face à soi-même et ses pensées. Il ne faut pas laisser les pensées parasites nous envahir et se focaliser sur son présent. Car oui, tu es maître de toi même et tu es unique. Il n’y a aucune raison d’envier les autres.

Toujours faire attention à qui on s’associe car c’est une immersion totale, être clair dés le départ sur tous les aspects. Car le capitaine est le seul maître à bord. Le bateau d’un autre c’est vraiment bien car les frais sont réduits mais on est pas maître à bord.

Le sommeil est vraiment très important, il faut bien dormir pour ne pas être grincheux.

« Un bon marin c’est pas savoir naviguer, c’est savoir tout réparer avec les moyens du bord »

« Un bon marin esquive les tempêtes »

« Le plus important c’est d’avoir un bateau bien préparé, et donc d’être bien préparé »