Accueil » Publications » Le Blog » Interview Yann Arthus-Bertrand Reporter/écologiste français #1

Interview Yann Arthus-Bertrand Reporter/écologiste français #1

Suite à mon rapport “Follow your earth” ayant pour but de mieux comprendre comment impliquer la société dans la protection de l’environnement j’ai voulu interviewer des personnes engagées dans ce sens. J’ai eu la chance d’avoir Yann Arthus-Bertrand au téléphone car il travaille avec des vues aériennes (prise de recul). voici un petit résumé !

Voir la vidéo liée Follow Your Earth

Yann Arthus-Bertrand interview du 31/03/2017

Qu’est-ce qui vous a poussé à arriver jusque-là ?

1 :40 « Spécialiste de la photographie aérienne grâce au pilote de Montgolfiere »

1 :57 « pour la conférence de Rio j’ai voulu faire un gros travail sur l’état de la planète »

2 :44 « Maintenant, je travaille plus sur l’humanité, sur le cœur des gens. J’ai vraiment l’impression qu’aujourd’hui on est incapable de changer notre civilisation … on va aller jusqu’au bout jusqu’à l’épuisement des ressources … on va vers un monde inconnu et compliqué donc j’ai envie de parler d’amour, de vivre ensemble qui me parait plus important, peut-être plus facile. Ça fait 20 ans que je parle de problèmes écologiques j’en ai un petit peu marre. »

Comment impliquer avec des fois ce sentiment d’impuissance que l’on peut avoir ? Ce sentiment de culpabilité ?

4 :35 «  Regarder le monde avec des yeux ouverts, regarder les chiffres mais ils sont extrêmement mauvais. »

5 :10 « On est des gros consommateurs … la pub etc… »

5 :33 « Comment arrêter la croissance ? … je crois que c’est impossible. On est dans un système comme ça. Je pense qu’il faut accepter qu’on fait partie d’un monde difficile, qu’on est aussi responsable que les autres. Ce qui est important c’est de faire. »

6 :00 « Mon fils est complétement végan … et il a raison … En fin de compte, on devrait tous être vegan, on change tout. Mais pourtant c’est difficile, moi qui suis écolo avant lui je n’ai pas passé le cap. »

6 :20 « Si on regarde le monde en pleurnichant et qu’on fait rien… c’est encore pire que tout, il faut s’engager à sa façon »

J’ai vu que tu travaillais beaucoup avec des enfants …

6 :55 « Aujourd’hui, il ne faut pas demander aux enfants ce qu’on n’a pas envie de faire, ce n’est pas à nous d’éduquer les enfants, c’est à nous de changer d’abord car la plus grand éducation que tu peux donner à ton enfant, c’est ton exemple. Je crois que si tes parents sont végétariens et ils t’expliquent pour ils le sont, tu as tendance à le devenir aussi plus facilement que si c’est des profs qui te le dise ».

7 :10 « Il ne faut pas tout remettre sur le dos de l’éducation »

L’unesco a tenté un consensus pour mettre en place une éducation au DD …

7 :48 « les plus impliqués la dedans c’est les profs. Ils sont très au courant de ce qui se passe… évidemment, ils ne sont pas dans le business, ils ne vendent rien donc c’est plus facile pour eux de critiquer le système dans lequel on est … ils font pleins de trucs… mais si les enfants rentrent chez eux et que les parents ne font rien ça ne sert à rien. »Le développement durable et la croissance ça semble un peu des valeurs opposées…

8 :24 « Je suis pour la décroissance et ses solutions… Je pense que le capitalisme et le profit est en train de détruire la planète, j’en suis absolument certain »

8 :46 « Pourtant tous les partenaires de ma fondation c’est des capitalistes, la bnp etc… mais bon on ne compte pas changer le monde mais on essaye d’impliquer un petit peu. »

Le changement doit venir d’en bas ou d’en haut ?

8 :59 « Le changement ne viendra que d’en bas, c’est viendra que par toi, personne d’autres. »

On se fait assaillir de pub etc… empêchant ainsi tout esprit critique, comment le changement peut-il donc surgir d’en bas ?

9 :12 « On est tous libres, personne ne t’oblige à acheter et à consommer. Je rencontre des gens autour de moi qui vivent de la décroissance dans l’Ardèche tout ça… Moi je ne pourrais pas vivre comme ça mais c’est peut être eux qui ont raison. »

D’accord mais ils ont déjà un bon recul sur la société, je parle plutôt des 7 milliards d’autres, dont ceux qui ne savent pas lire ni écrire etc…

9 :40 «D’abord sur les 7 milliards je vis chez les riches… je peux partager, j’ai trop. Par contre il y en a qui n’ont pas assez, ils doivent consommer et polluer c’est évident.  Et forcément quand t’habites au Mali ou au Niger sans démocratie, ton rêve c’est d’arriver en France, c’est le paradis complet.

Finalement, éviter l’illusion et avouer que le système n’est pas si viable pour relocaliser ce ne serait pas une solution ?

10 :30 « c’est difficile de vivre la décroissance et s’enlever du système quand même, il faut le refuser complétement… et il faut refuser le confort… je ne sais pas … je n’ai pas la solution hein. »

10 :50 « Je pense qu’il faut regarder le monde avec moins de scepticisme et peut être de comprendre voilà… comment on est arrivé là ? … il faut faire attention car il y a autant de cons chez les écolos que chez les capitalistes. On voit bien la méchanceté même en politique »

11 :14 « C’est la puissance de l’égo qui détruit tout quoi… »

Au niveau politique vous en pensez quoi ?

11 :30 « Je comprends plus rien… de toute façon on a les hommes politiques qu’on mérite »

En vue de votre expérience, un petit point final ?

12 :12 « De mon expérience ? D’essayer de moi, bien faire les choses, moi qu’est-ce que je fais ? Comment je le fais ? Tu sais il ne faut pas être prétentieux, il faut être simple et humble »

12 :30 « Comme à dit Gandhi, il faut l’exemple que l’on veut voir dans le monde… mais ce n’est pas facile ! »

13 :00 « Le message le plus fort que je peux dire de l’humanité c’est d’écouter ces gens dans le film que j’ai fait, c’est le message le plus fort ‘cf : film Human’ »

Que penses-tu des mesures sur l’environnement des 50 dernières années (protocole Kyoto etc…)

13 :21 « Il faut arrêter de dire que c’est la faute des autres et critiquer, je pense que j’ai ma responsabilité la dedans, je l’assume dans ma vie. Toutes les mesures qui ont été prises (protocoles de Kyoto etc…, ne sont pas suffisantes parce qu’aujourd’hui le système fait que tout ce qu’on a essayé marche mais pas assez, on fait des mesurettes (petites mesures). L’exemple le plus simple c’est la cigarette… on connait l’impact sur la santé et on continue à les vendre. C’est quand même immoral et anti éthique ! Et on l’accepte tous ! Regarde l’histoire du diesel etc… On accepte tout et on ne devrait pas accepter, on est tous un peu responsable. S’il n’y avait pas d’acheteurs, il n’y aurait pas tout ça.

Tu ne penses pas que l’éducation peut quand même avoir un impact ?

14 :50 « Oui l’éducation à l’environnement a un impact, il y a des gens qui deviennent végétariens etc… Mais ce n’est pas mon éducation, c’est ce qu’on fait tous ensemble. »

15 :11 « Le problème quand tu fais de la télévision et que tu es un activiste il faut prendre ton travail avec lourdeur. Il faut savoir que ce que tu fais est un travail important et que quand tu touches des millions de personne il faut faire attention à ce que tu dis voilà quoi. Je prends mon travail avec responsabilité. Je peux finir ma vie en essayant d’être utile, au final c’est un peu de l’égo (rires).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *